Blogue

Se tourner vers le nuage pour optimiser sa productivité

21 mars 2021
Lidia Divry, directrice Service du développement économique de la Ville de Laval

C’est une évidence pour bien des experts : l’infonuagique est la voie à suivre pour les entreprises manufacturières qui voudront tirer leur épingle du jeu lors de la reprise post-pandémie.

L’économie mondiale a été bouleversée par la COVID-19. Les nouvelles mesures sanitaires, l’interruption des activités non essentielles et l’incertitude d’une reprise économique ont provoqué des changements considérables, voire structurels pour plusieurs entreprises.

Les vagues de confinement mondiales ont notamment eu des répercussions sur la chaîne de valeur. Il suffit de suivre l’explosion du commerce en ligne dans différents pays pour constater que le mode d’achat des consommateurs s’est transformé, modifiant du même coup le fonctionnement des entreprises, leurs modes de distribution et leur chaîne d’approvisionnement.

Cette transformation affecte les entreprises manufacturières de différentes façons. Certaines se sont adaptées pour produire des composants en plastique qui serviront à la fabrication de masques, de visières ou de respirateurs. D’autres revoient leur modèle d’affaires et leur chaîne d’approvisionnement pour être plus productives.

Malgré l’incertitude de la reprise mondiale, plusieurs chefs d’entreprise ont repensé leurs stratégies d’affaires afin de saisir les occasions générées par ces bouleversements. Leur capacité de répondre aux nouveaux besoins de leurs clients sera déterminante.

Le virage numérique s’accélère

Une grande tendance se dessine : les entreprises accélèrent leur virage numérique ou l’automatisation de leurs installations pour accroître leur compétitivité et diminuer les risques liés au contexte pandémique. Au Québec et ailleurs dans le monde, ce changement s’opère à un rythme différent, selon la maturité numérique des entreprises.

La pandémie a mis en lumière la nécessité des transformations technologiques. Selon les experts, dans une économie post-pandémie, les gagnants seront ceux qui utiliseront l’infonuagique et qui feront preuve de résilience et d’agilité.

Il existe une myriade de solutions numériques pour les entreprises qui désirent prendre le virage technologique afin d’améliorer leurs performances opérationnelles. Laquelle choisir et comment planifier cette transformation ? C’est un défi de taille pour tout chef d’entreprise.

L’internet des objets : la solution de l’avenir

Dans le secteur manufacturier, l’une des technologies privilégiées pour améliorer la productivité est l’internet des objets (IdO). Selon René Breyel, président du conseil de la grappe industrielle AIoT Canada, il est maintenant possible de créer des usines intelligentes grâce aux nombreuses avancées dans le domaine de l’infonuagique, des télécommunications, des capteurs sans fils et de la robotique. En regroupant ces technologies, une entreprise peut optimiser sa production, offrir des produits plus personnalisés, accroître son efficacité opérationnelle et, au final, améliorer la satisfaction de ses clients.

Aujourd’hui, l’internet des objets constitue un nouveau levier pour augmenter la productivité industrielle en multipliant les sources de données liées au fonctionnement des systèmes et en appliquant la puissance de l’intelligence opérationnelle offerte par l’infonuagique et l’intelligence artificielle.

Précurseur de cette révolution industrielle, l’Allemagne a inventé le terme industrie 4.0, soit l’intégration de la numérisation massive des procédés industriels en usine et des nouvelles capacités d’analyse et d’optimisation dans le nuage. Combiné à d’autres technologies de rupture comme l’intelligence artificielle, la réalité augmentée ou les jumeaux numériques, l’internet des objets trouve toute sa force dans ces environnements où les machines sont reines, permettant aux entreprises de générer de nouveaux revenus et de profiter de nouveaux modèles d’affaires.

Plusieurs études de cas font état des bénéfices de l’internet des objets dans la modernisation de bout en bout de la chaîne de valeur des entreprises. Selon le Forum économique mondial, depuis la pandémie, les entreprises ressentent davantage l’urgence d’adopter le virage numérique et technologique pour transformer leur organisation, stimuler leur croissance et saisir les nouvelles occasions.

Cette transformation comporte toutefois son lot de défis, selon la maturité numérique ou technologique de l’entreprise. On ne s’y aventure pas sans planification. Pour réussir, les entreprises doivent partager cette vision du changement et, surtout, en planifier les jalons ainsi que l’investissement nécessaire.

UN NOUVEAU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR APPUYER LA TRANSFORMATION TECHNOLOGIQUE DE VOTRE ENTREPRISE.

La Ville de Laval vient de mettre sur pied un tout nouveau programme afin de soutenir les entreprises lavalloises dans leur transformation technologique : le Programme d’accélérateur d’opportunités – productivité.

À compter d’avril 2021, les entreprises pourront demander une aide financière non remboursable pouvant atteindre 25 % du coût d’acquisition d’équipements destinés à la transformation technologique, jusqu’à concurrence de 100 000 $ par entreprise.

Ce plafond passe à 125 000 $ par entreprise dans le cas des projets comprenant un volet important visant à tirer pleinement profit de l’internet des objets (IdO).

Grâce à ce programme, la Ville de Laval souhaite stimuler l’investissement des entreprises lavalloises et la relance économique de la région en soutenant la productivité. Cette initiative, lancée en concertation avec des partenaires privés et les gouvernements, est complémentaire aux programmes d’Investissement Québec et de Développement économique Canada.

Cette aide financière vous intéresse ?

Communiquez avec le Service du développement économique de la Ville de Laval, au 450 978-5959 et planifiez dès aujourd’hui votre virage technologique.