Le Forum immobilier de Laval affiche un taux d’assistance record avec plus de 300 participants

28 novembre 2017
Développement économique

Quand la revitalisation devient une opportunité d’affaires

Laval, le 28 novembre 2017 – Plus de 300 participants étaient réunis à Laval à l’occasion de la 3e édition du Forum immobilier, qui se tenait le 23 novembre dernier. Organisé par le Service du développement économique de la Ville de Laval, en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, cet événement, devenu un rendez-vous incontournable, a permis de faire le point sur les nombreuses initiatives mises de l’avant afin de stimuler les efforts de revitalisation du territoire lavallois.

Dans leur mot de bienvenue, le maire Marc Demers, qui s’est adressé aux participants par vidéo, et David De Cotis, maire suppléant, ont fait référence à une période de renaissance pour Laval, qui représente la deuxième économie la plus diversifiée au Québec et la troisième ville en importance de la province. Selon eux, ce sont les projets de revitalisation qui contribuent à ce nouveau souffle, incluant le complexe aquatique, la bibliothèque centrale et le secteur Val-Martin.

« La Ville a multiplié les initiatives afin de s’assurer de propulser les projets de revitalisation. Elle s’est dotée des outils nécessaires pour mieux accompagner les différents acteurs du secteur immobilier, qui contribuent à façonner le nouveau visage de Laval. La Ville entend devenir une référence en matière d’urbanisme, et peu importe la nature des projets — industriels, résidentiels ou commerciaux —, nous avons une offre exceptionnelle et des atouts importants, que ce soit en matière de qualité de vie ou de fluidité des transports », a mentionné Marc Demers.

Animé par René Vézina, le Forum offrait une programmation étoffée incluant à la fois des présentations techniques et pratiques pour les constructeurs et promoteurs immobiliers, un survol des différents projets en cours sur le territoire lavallois, incluant le potentiel de développement dans les zones industrielles, des exemples de revitalisation de secteurs à haute densification provenant d’ailleurs et qui peuvent servir d’inspiration pour Laval ainsi que des experts des réflexions d’experts sur la façon de réinventer les villes de demain.

Cliquez ici pour accéder aux présentations complètes

À propos du Service du développement économique de la Ville de Laval

Le Service du développement économique de la Ville de Laval assure la promotion et le développement économique de Laval par la recherche de nouveaux investissements, l'accueil et le soutien des entreprises et des entrepreneurs afin de stimuler la croissance des emplois et des entreprises aux bénéfices durables des Lavallois. Plus de détails à www.lavaleconomique.com.

- 30 -

Source : 

Claire Monteil, conseillère promotion et marketing

Service du développement économique – Ville de Laval / 450 978-6888, poste 5964, c.monteil@laval.ca

Contact média :      

Valérie Gonzalo, 514 626-6976

 

BILAN DES PRÉSENTATIONS

Le directeur général de la Ville de Laval, Serge Lamontagne, a ouvert le forum en parlant des quatre grands secteurs prioritaires pour Laval :

  • Le centre-ville et le secteur Montmorency, où se trouve la Place Bell et où un investissement de 18 M$ a permis la création d’une entrée de ville qui favorise grandement son accès depuis l’autoroute 15.
  • Le projet de revalorisation des abords de la station intermodale de la Concorde, où des investissements de l’ordre de 20 M$ favoriseront le remplacement des bâtiments industriels désuets et des aires de stationnement par un ensemble immobilier conçu selon les meilleures pratiques en matière d’aménagement de quartier arrimé à un pôle de transport en commun (aire TOD).
  • Le secteur Cartier, où le renouvellement de bâtiments institutionnels et municipaux ainsi que la réorganisation du réseau routier agiront à titre de catalyseurs du redéveloppement du territoire. L’aboutissement constituera un quartier dense et mixte, ponctué d’une centralité commerciale dynamique. Les principaux objectifs d’aménagement sont d’améliorer la connectivité et la mobilité active, en plus d’assurer un accès aux berges pour les résidents par la mise en valeur des espaces verts.
  • Val-Martin, où les 233 logements construits sous la bannière Accès Logis, en partenariat avec la SHQ, seront accessibles en 2019 et sa phase 2, qui est déjà en cours de planification avec un objectif de 1 800 unités au total. Pas moins de 60 M$ sont investis pour la revitalisation de ce secteur.

Serge Lamontagne a également dressé un bref portrait du nouveau schéma d’aménagement dont s’est doté Laval par un exercice de consultations publiques, une démarche qui s’imposait puisque le document n’avait pas été renouvelé depuis près de 40 ans.

Au cœur du nouveau schéma figurent les gabarits de rue, qui ont été redéfinis selon neuf principes directeurs :

  1. s’adapter aux différents contextes du territoire;
  2. assurer une mobilité efficace et durable;
  3. augmenter la part modale;
  4. réduire les îlots de chaleur;
  5. prévoir un encadrement paysager de qualité, convivial et durable;
  6. favoriser la vie de quartier;
  7. permettre l’absorption des eaux de pluie et la rétention des eaux;
  8. favoriser les déplacements actifs et durables
  9. respecter les principes d’accessibilité universelle.

 En découlent 11 gabarits possibles qui ont été présentés par Clément Bilodeau, directeur général adjoint au développement durable pour la Ville.

Marc Tremblay, directeur général adjoint au développement économique, a enchainé en s’attardant au potentiel des zones industrielles de Laval, une ville qui connaitra une croissance démographique deux fois plus élevée d’ici 2036 que partout ailleurs au Québec. Dans ce contexte, la vision stratégique pour le Laval industriel est d’harmoniser urbanité et nature sur les quelque 172 millions de pieds carrés d’espaces industriels répartis sur le territoire, incluant les 40 millions de pieds carrés de terrains vacants à l’heure actuelle, où le potentiel de développement est énorme.

Le président du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, Yves D’Astous, a quant à lui présenté le programme Prox-Industriel, qui a pour objectif de réunir les entreprises pour travailler ensemble sur des enjeux communs, tenir des rendez-vous interparcs industriels pour favoriser le B-to-B et avoir une voix concertée pour promouvoir les intérêts des entreprises. 

Des spécialistes en urbanisme de Toronto et de Mississauga ont ensuite présenté des exemples de revitalisation de secteurs à haute densification qui peuvent servir d’inspiration, notamment avec des schémas d’aménagement innovant, un mobilier urbain à la fine pointe de la technologie, une utilisation souterraine des nouveaux espaces de stationnement et la création de lieux de rassemblement et de places publiques.

L’événement s’est conclu avec les réflexions d’experts sur la façon de réinventer les villes de demain. On a notamment présenté Espace Montmorency, un projet TOD lavallois par excellence situé dans d’un emplacement stratégique et issu de la volonté de créer un centre-ville dynamique, convivial et attrayant pour les résidents, travailleurs, étudiants et visiteurs. On a également insisté sur la place des institutions du savoir et de la culture dans le développement du centre-ville de Laval, sur la façon dont les campus contribuent à transformer des villes et sur l’importance de créer des espaces audacieux en s’appuyant sur la mobilisation des acteurs du milieu. Il a finalement été question du commerce de détail, qui connait de grands bouleversements et de l’importance de miser sur la force de polarisation dans un contexte de revitalisation et de transformation numérique. À ce titre, le Carrefour Laval, qui se positionne comme un pôle commercial parmi les plus productifs au Québec, a été cité en exemple.

Cliquez ici pour accéder aux présentations complètes